Skip to main content

Suite à la publication de travaux britanniques sur les vocalisations ultrasonores du Muscardin, des tests d’enregistrements nocturnes ont été conduits en 2023 dans l’Espace Naturel Sensible costarmoricain de Quelfénec à Plussulien.

Trois sessions de quelques nuits d’enregistrement ont été réalisées, fin avril, début juin et fin août dernier à l’aide de 6 enregistreurs d’ultrasons (habituellement utilisés pour les chauves-souris) disposés dans plusieurs endroits fréquentés par le Muscardin. Le site de Quelfénec est par ailleurs déjà connu du GMB pour ses fortes densités de ce Gliridé, suivi depuis plusieurs années à l’aide de nichoirs spécifiques pour une étude sur la génétique des populations de l’espèce.

Ces premiers tests semblent concluants puisque que nous avons collecté plusieurs séquences typiques du rat d’or depuis 4 des 6 postes d’enregistrement. La période de fin août, a même permis la collecte d’un nombre très important (plus de 180) de séquences depuis 2 sites.

Des analyses à posteriori d’enregistrements ultrasonores de chauves-souris collectés en 2021, 2022 et 2023 ont aussi permis de détecter l’espèce dans 2 autres sites des Côtes d’Armor.

Les caractéristiques des enregistrements sont conformes aux éléments décrits par les britanniques : cris en modulation ascendante, de quelques centaines de millisecondes, balayant une dizaine de kHz de fréquence (depuis 15+/-2 kHz jusqu’à 21+/-2 kHz. Les animaux semblent plus actifs (en terme de vocalisations) durant les deux premières heures de la nuit, et surtout fin-août. Mais pour cette dernière caractéristique, il se peut que l’emplacement de nos enregistreurs (à hauteur des noisetiers en plein fructification fin août) ait induit cette détection plus importante plutôt que l’activité du Muscardin en elle-même. De nouveaux enregistrements, depuis d’autres milieux, et à des hauteurs plus variables seront à nouveau conduits en 2024 pour continuer d’évaluer cette nouvelle méthode de détection, qui ouvre des perspectives inédites (détection dans les secteurs sans noisettes ? quantification de l’activité ?).

ultrason de Muscardin
le Muscardin chante comme une bouilloire (rendu audible, ce cri de contact ressemble étrangement au sifflement d’une bouilloire !)

Ce travail inédit sur l’acoustique du Muscardin est permis par le financement du service des Espaces Naturels Sensibles du Département des Côtes d’Armor.

Close Menu