Un outil pour  identifier les zones à risques pour les chiroptères vis à vis de la mise en place de parcs éoliens en Bretagne administrative

photo : Josselin Boireau

Une « Couche d’alerte Éolien terrestre» pour quoi faire ?

Cet outil qui se concrétise par une couche SIG est destiné à faciliter l’appréciation par les bureaux d’études et les services instructeurs, de l’opportunité de la mise en place d’éoliennes vis-à-vis des risques d’atteintes aux chauves-souris et à leurs habitats.

Quel est son contenu ?

La couche d’alerte « Risques éoliens terrestres pour les Chiroptères » présente la sensibilité chiroptérologique pour chaque maille de 500 mètres de côté. Cette information résulte du croisement des enjeux de mortalité des espèces vulnérables, du risque de perte de terrains de chasse pour des colonies à enjeux prioritaires et de la présence de zones boisées.

Tous les documents utiles

Notice d'utilisation Couche d'Alerte

La Gracilly (56) | photo : Thomas Le Campion

Cadavre de Noctule commune (56) | photo : Thomas Le Campion

Bocage à Gourin (56) | photo : Franck Simonnet

Les 4 axes de travail du GMB

 Connaitre

Etudier et suivre les mammifères pour mieux les préserver.

Protéger

Développer un réseau de réserves et conseiller les décideurs.

 Former

Proposer des formations aux bénévoles, professionnels et étudiants.

 Sensibiliser

Créer des outils de communications et organiser des événements.