Prochaines prospection Loutre 22/35

Rédigé par | février 11, 2016 | Actualité | Pas de commentaires
photo prospection Loutre

Le GMB organise prochainement deux prospection Loutre sur le front de recolonisation est de l’espèce.

Prospection Loutre sur le bas Couesnon (35) le 15 mars 2016

Cela faisait belle lurette qu’aucune trace de Loutre n’avait été rapportée sur le Couesnon. Dans les années 1990, quelques témoignages suggéraient le maintien de quelques individus très mobiles dans le Nord de l’Ille-et-Vilaine. En 2003, un témoignage plutôt convaincant rapportait encore une observation sur le Couesnon. Depuis, plus rien…

Mais voilà qu’il y a quelques semaines, l’animal semble avoir repointé le bout de son nez… tout du moins le bout de quelque chose puisqu’une épreinte a été découverte sur le bord d’un affluent. Et comme en sa folie le Couesnon mis Saint-Michel en Normandie, c’est un membre du Groupe Mammalogique Normand qui a fait la découverte !

Le 15 mars prochain, nous organisons donc une journée de prospection pour essayer d’en savoir plus sur la présence de l’animal dans ce secteur. Nous débuterons par un rapide point sur l’identification des indices de présence puis nous lanceront dans leur recherche en petits groupes. Inscriptions auprès de Franck Simonnet.

Prospection Loutre dans le secteur de la Rance (22) le 10 mars

Il était une fois un groupe de prospecteurs qui attendait le retour de la Loutre sur la Rance… Pendant plus de 10 ans, ce groupe initié par l’association COEUR, la Maison de la Rance, la Maison de la Pêche et le GMB prospecta l’amont dufleuve dans l’espoir d’y déceler les célèbres épreintes (ces crottes au fameux fumet que l’animal dépose le long des cours d’eau), mais sans succès. Enfin, un beau jour d’août 2012, l’empreinte du mythique mustélidé fut découverte dans la vase ! Dès lors, les prospections permirent l’observation de ses indices de présence et s’élargirent aux bassins versants voisins.

Le 10 mars prochain, une nouvelle prospection se déroulera sur la Rance et les environs, notamment le bassin versant Frémur où le passage de l’espèce a été repéré l’été dernier. La prospection (recherche et identification des indices de présence des mammifères semi-aquatiques) se déroulera en petits groupes. Inscriptions auprès de Thomas Dubos.