Biodiv’Bretagne, un portail pour consulter les données sur la faune et la flore

Rédigé par | mai 03, 2021 | Actualité | Pas de commentaires

En décembre dernier, l’Observatoire de l’Environnement en Bretagne a mis en ligne la plateforme Biodiv’Bretagne qui permet de visualiser les données naturalistes en Bretagne. Cet outil découle notamment de l’application d’une directive européenne (INSPIRE) imposant un accès plus large à l’information environnementale pour le public, et de sa traduction française, le Système d’Information sur la Nature et le Paysage.

Vous retrouverez une partie des observations naturalistes produites par les associations ou d’autres organismes, certaines précisément localisées, d’autres ramenées à la commune ou par carré. Les données dites « publiques » (voir notre actualité de janvier 2019) sont présentées à leur précision maximale, sauf lorsqu’elles sont « sensibles », c’est-à-dire que leur divulgation risque de porter atteinte à l’espèce. Les données dites « privées » (celles produites bénévolement) transmises par le GMB ne seront disponibles en accès libre que par commune.

Cette plateforme a également pour fonction de permettre des échanges de données entre organismes concernés par ce type de données (administrations, collectivités, associations, fédérations de chasse et de pêche, organismes de recherche, bureaux d’études…). Ceux-ci pourront avoir un accès plus précis aux données privées, selon certaines conditions définies dans une charte, et si l’observateur a donné son accord.

Le GMB a choisi de participer à cette démarche, conscient des risques d’utilisation des données à mauvais escient (mauvaise exploitation des données, utilisation des données à des fins non-compatibles avec la protection de la nature) mais aussi de l’intérêt de rendre leur diffusion plus facile (amélioration des connaissances, meilleure prise en compte des espèces). Participant à la gouvernance de l’outil en tant que pilote de l’Observatoire des Mammifères de Bretagne aux côtés d’autres associations, il exercera toute sa vigilance quant au respect des valeurs inscrites à l’article 2 de la charte, en particulier l’engagement à ce que les données ne soient pas utilisées dans « des objectifs contradictoires avec la préservation de la biodiversité ».

Dans la même logique, le GMB contribuera également prochainement au portail Biodiv’Pays de la Loire mis en place par le Conservatoire des Espaces Naturels des Pays de la Loire.