Aménagement de cinq blockhaus de la pointe de Guilben à Paimpol (22) pour les Chauves-souris

Rédigé par | janvier 25, 2015 | Actualité | Pas de commentaires

En septembre 2014 se sont engagés des travaux sur cinq blockhaus de la pointe de Guilben à Paimpol (22). L’objectif vis-à-vis de ces vestiges du Mur de l’Atlantique était double : valorisation du patrimoine historique communal et protection du Grand et du Petit Rhinolophe.

Pelleteurs, maçons et métalliers des services techniques sont intervenus pour dégager les accès qui avaient été remblayés dans les années 70. Ils les ont réorganisés de façon à permettre le passage des chauves-souris tout en contrôlant la fréquentation humaine et en améliorant les conditions microclimatiques.

Deux des blockhaus accueilleront du grand public en dehors de la période d’hibernation tandis que les 3 autres ne recevront que la visite des naturalistes dans le cadre du contrôle hivernal annuel. Le comptage de février 2015 a d’ailleurs déjà donné des résultats avec un total de 14 individus présents.

L’originalité de ces aménagements est qu’ils sont le fruit d’un travail étudiant s’inscrivant dans le cadre d’un partenariat entre Paimpol, le GMB, Bretagne Vivante et le lycée Pommerit.

Ce sont ainsi des apprentis en BTS Gestion et Protection de la Nature qui ont effectué l’étude préalable de caractérisation des blockhaus, élaboré les scénarios d’intervention et constitué un dossier de demande de subvention auprès de la Fondation du Patrimoine. Afin d’aller jusqu’au bout de la démarche, les étudiants de Pommerit ont même réalisé les panneaux de sensibilisation qui sont sur le point d’être posés.

Ce projet a également été cofinancé par le Fonds pour les Mammifères.

Voir le diaporama du projet

Fonds pour les Mammifères
Faire un don