Agenda

Nous voulons des coquelicots

Le GMB soutient l’Appel des 100 pour l’interdiction de tous les pesticides de synthèse

Les pesticides sont des poisons qui détruisent tout ce qui est vivant. Ils sont dans l’eau de pluie, dans la rosée du matin, dans le nectar des fleurs et l’estomac des abeilles, dans le cordon ombilical des nouveau-nés, dans le nid des oiseaux, dans le lait des mères, dans les pommes et les cerises. Les pesticides sont une tragédie pour la santé. Ils provoquent des cancers, des maladies de Parkinson, des troubles psychomoteurs chez les enfants, des infertilités, des malformations à la naissance. L’exposition aux pesticides est sous-estimée par un système devenu fou, qui a choisi la fuite en avant. Quand un pesticide est interdit, dix autres prennent sa place. Il y en a des milliers.

Nous ne reconnaissons plus notre pays. La nature y est défigurée. Le tiers des oiseaux ont disparu en quinze ans; la moitié des papillons en vingt ans; les abeilles et les pollinisateurs meurent par milliards; les grenouilles et les sauterelles semblent comme évanouies ; les fleurs sauvages deviennent rares. Ce monde qui s’efface est le nôtre et chaque couleur qui succombe, chaque lumière qui s’éteint est une douleur définitive. Rendez-nous nos coquelicots ! Rendez-nous la beauté du monde !
Non, nous ne voulons plus. À aucun prix. Nous exigeons protection.

Nous exigeons de nos gouvernants l’interdiction de tous les pesticides de synthèse en France. Assez de discours, des actes.

L’Appel des coquelicots n’est pas notre propriété, mais celle de toute la société. Chacun d’entre vous doit comprendre qu’il ne s’agit pas d’une pétition, mais d’une obligation à agir ensemble. Signer est le début d’un long chemin au cours duquel nous montrerons ce que peut une société restée vivante, trop longtemps entravée, et empoisonnée. Amis, car vous êtes tous des amis, nous allons relever la tête et redevenir fiers de ce que nous sommes encore : des êtres humains qui préfèrent la vie au désastre en cours.

L’impact mortifère des pesticides sur la biodiversité est tel que le GMB a décidé de soutenir activement cette campagne citoyenne d’une durée de 24 mois.

Pour signer et s’engager.

Carte des rendez-vous mensuels.

Inauguration d’une réserve à chauves-souris à Plogonnec (29)

Depuis 2 ans, les bénévoles du Groupe Mammalogique Breton restaurent une ancienne grange pour assurer la conservation d’une colonie de mise-bas de 600 grands rhinolophes (espèce de chauve-souris rare et menacée, protégée par la loi).

Cette réserve a été officiellement inaugurée vendredi 14 septembre 2018 en présence des financeurs, des membres de l’association, des voisins et des élus locaux.

Cette inauguration a été suivie par une animation gratuite « à la découverte des chauves-souris ».


Prise de parole de Benoit Bithorel, Président du Groupe Mammalogique Breton et de Karim Ghachem, Président de la commission développement durable du Conseil Régional de Bretagne

 Animation


Le site en 2015

Le site aujourd’hui

Des photos du chantier sont visibles ici

Deux articles de presse :

https://www.ouest-france.fr/bretagne/plogonnec-29180/plogonnec-ti-octavie-la-nouvelle-colonie-des-chauves-souris-5973897

https://www.letelegramme.fr/finistere/plogonnec/chauves-souris-le-refuge-ti-octavie-inaugure-17-09-2018-12081318.php

Action réalisée grâce au soutien de :

 

Les Journées d’Action pour les Mammifères : c’est parti !

Créé en 1988, le GMB a 30 ans !

Pour fêter ça, nous proposons deux semaines d’événements : les Journées d’Actions pour les Mammifères.

Lors de cette quinzaine, 17 événements sont prévus aux 4 coins de la Bretagne : 7 chantiers ou ateliers de fabrication de nichoirs, 5 opérations de prospection, 5 animations, inaugurations ou soirées festives !

Inscrivez-vous ! C’est pour tous et c’est gratuit !

Voici le détail des événements :

Tous aux abris ! Installation de nichoirs à chauves-souris en forêt d’Avaugour-Bois Meur
St Péver (22)- Date à préciser

Tous aux abris ! Fabrication de nichoirs à chauves-souris
Domaine du Menez-Meur (Hanvec, 29) – 5 septembre 14h

Tous aux abris ! Fabrication et pose de nichoirs à chauves-souris dans les Landes du Cragou avec Bretagne Vivante
Le Cloître Saint-Thégonnec (29) – 7 septembre – 10h

Sur la piste des loutres
Plouay (56) – 8 septembre – 14h

Soirée Cinéma’mmifères
Sizun (29) – 8 septembre – 20h30

Construction de gros nichoirs à chauves-souris lors de la fête du PNR de Brière
Besné (44) – 9 septembre – 11h

Aménagement pour une colonie de Grand murin chez un particulier
(44) – 10 septembre – toute la journée

Inauguration d’un bâtiment aménagé pour les chauves-souris avec le Conseil Départemental du Finistère
(Locronan, 29) – 10 septembre – 14h

A la recherche du Muscardin
(Lamballe, 22) – 12 septembre – toute la journée

Sur les traces du Campagnol amphibie
(Plessala, 22) – 14 septembre – toute la journée

Ciné-conférence sur les chauves-souris pour les agents du département de Loire-Atlantique
(Nantes, 44) – 14 septembre – 14h

Inauguration d’un bâtiment dédié aux chauves-souris
(Plogonnec, 29) – 14 septembre – 17h30

Soirée à la découverte des chauves-souris
(Le Tréhou, 29) – 14 septembre – 20h30

1ère Journée régionale du Muscardin
Plusieurs lieux en Bretagne (29,35,44) – 15 septembre – journée

Chantier catiche artificielle pour la Loutre et réouverture d’une mare
Saint-Jacut-des-pins (56) – 15 septembre – 10h

Construction et pose de nichoirs à chauves-souris à Langazel
Trémaouézan (29) – 15 septembre – 14h

Sur la piste des Loutres
Plouay (56) – 15 septembre – 14h

Suivez ces événements sur notre page facebook !

Plan de rénovation énergétique des bâtiments : une nouvelle menace pour les chauves-souris

Suite à la présentation récente du plan de rénovation énergétique des bâtiments par le Ministère de la transition écologique et solidaire et a une présentation très alarmiste de l’impact de ce plan sur les Chiroptères par le Muséum d’Histoire Naturelle de Bourges lors des dernières rencontres nationales chiroptères (Bourges – mars 2018), le GMB a souhaité informer les acteurs de ce grand chantier pour une meilleure prise en compte des chauves-souris.

La rénovation énergétique des bâtiments passe par la mise en œuvre d’un programme de travaux ambitieux destiné à lutter contre le réchauffement climatique et la précarité énergétique. Ces travaux que nous jugeons nécessaires et urgents peuvent cependant conduire à des destructions de gîtes et d’individus de chauves-souris car la plupart des chiroptères utilisent les habitations humaines pour s’abriter. Ces gîtes peuvent s’établir dans une multitude d’espaces confinés comme des fissures de maçonneries, des coffrages de volets roulants, des joints de dilatation ou derrière des corniches, autant de ponts thermiques destinés à être comblés et supprimés dans le cadre du plan de rénovation énergétique. Ces destructions de gîtes et d’individus d’espèces protégées sont interdites en France, d’autant que les espèces principalement concernées par ces gites (Sérotine, Pipistrelles et Noctules) subissent depuis plusieurs années une chute marquée de leurs effectifs. Ce grand programme pourrait donc avoir des conséquences désastreuses sur des populations déjà bien affaiblies par une multitude d’autres menaces : pesticides, destruction des milieux naturels, éoliennes, pollution lumineuse, dérangements, acte de malveillance, …

Le GMB a donc fait parvenir dans le courant du mois de juillet 2018 un courrier de sensibilisation à plus de 112 acteurs de ces travaux (EPCI, DDTM, CAUE, ANAH, Préfectures, DREAL, Région, Départements) sur le territoire de la Bretagne et de la Loire-Atlantique.

La préservation des Chiroptères et la rénovation des bâtiments sont compatibles dès lors que ces enjeux sont identifiés et intégrés bien en amont des travaux. De nombreuses solutions techniques existent et font l’objet d’un guide publié par le CEREMA.

Espérons que ce courrier puisse avoir un impact positif et que la lutte contre le réchauffement climatique et la précarité énergétique intègre pleinement la Biodiversité.

Envoyez vos observations

Toutes les observations de mammifères sont précieuses, même pour les espèces les plus communes. Tout le monde peut envoyer en ligne ses données. Les naturalistes qui le souhaitent peuvent aller plus loin et mener des suivis avec protocoles (). Chaque année, la synthèse des observations est présentée lors de la Journée des Mammifères sauvages de Bretagne.

Envoyez vos observations Les protocoles La journée des mammifères

Les dernières actualités / Voir toutes les actualités

Nous voulons des coquelicots

Le GMB soutient l’Appel des 100 pour l’interdiction de tous les pesticides de synthèse

Les pesticides sont des poisons qui détruisent tout ce qui est vivant. Ils sont dans l’eau de pluie, dans la rosée du matin, dans le nectar des fleurs et l’estomac des abeilles, dans le cordon ombilical des nouveau-nés, dans le nid des oiseaux, dans le lait des mères, dans les pommes et les cerises. Les pesticides sont une tragédie pour la santé. Ils provoquent des cancers, des maladies de Parkinson, des troubles psychomoteurs chez les enfants, des infertilités, des malformations à la naissance. L’exposition aux pesticides est sous-estimée par un système devenu fou, qui a choisi la fuite en avant. Quand un pesticide est interdit, dix autres prennent sa place. Il y en a des milliers.

Nous ne reconnaissons plus notre pays. La nature y est défigurée. Le tiers des oiseaux ont disparu en quinze ans; la moitié des papillons en vingt ans; les abeilles et les pollinisateurs meurent par milliards; les grenouilles et les sauterelles semblent comme évanouies ; les fleurs sauvages deviennent rares. Ce monde qui s’efface est le nôtre et chaque couleur qui succombe, chaque lumière qui s’éteint est une douleur définitive. Rendez-nous nos coquelicots ! Rendez-nous la beauté du monde !
Non, nous ne voulons plus. À aucun prix. Nous exigeons protection.

Nous exigeons de nos gouvernants l’interdiction de tous les pesticides de synthèse en France. Assez de discours, des actes.

L’Appel des coquelicots n’est pas notre propriété, mais celle de toute la société. Chacun d’entre vous doit comprendre qu’il ne s’agit pas d’une pétition, mais d’une obligation à agir ensemble. Signer est le début d’un long chemin au cours duquel nous montrerons ce que peut une société restée vivante, trop longtemps entravée, et empoisonnée. Amis, car vous êtes tous des amis, nous allons relever la tête et redevenir fiers de ce que nous sommes encore : des êtres humains qui préfèrent la vie au désastre en cours.

L’impact mortifère des pesticides sur la biodiversité est tel que le GMB a décidé de soutenir activement cette campagne citoyenne d’une durée de 24 mois.

Pour signer et s’engager.

Carte des rendez-vous mensuels.

Inauguration d’une réserve à chauves-souris à Plogonnec (29)

Depuis 2 ans, les bénévoles du Groupe Mammalogique Breton restaurent une ancienne grange pour assurer la conservation d’une colonie de mise-bas de 600 grands rhinolophes (espèce de chauve-souris rare et menacée, protégée par la loi).

Cette réserve a été officiellement inaugurée vendredi 14 septembre 2018 en présence des financeurs, des membres de l’association, des voisins et des élus locaux.

Cette inauguration a été suivie par une animation gratuite « à la découverte des chauves-souris ».


Prise de parole de Benoit Bithorel, Président du Groupe Mammalogique Breton et de Karim Ghachem, Président de la commission développement durable du Conseil Régional de Bretagne

 Animation


Le site en 2015

Le site aujourd’hui

Des photos du chantier sont visibles ici

Deux articles de presse :

https://www.ouest-france.fr/bretagne/plogonnec-29180/plogonnec-ti-octavie-la-nouvelle-colonie-des-chauves-souris-5973897

https://www.letelegramme.fr/finistere/plogonnec/chauves-souris-le-refuge-ti-octavie-inaugure-17-09-2018-12081318.php

Action réalisée grâce au soutien de :

 

Les Journées d’Action pour les Mammifères : c’est parti !

Créé en 1988, le GMB a 30 ans !

Pour fêter ça, nous proposons deux semaines d’événements : les Journées d’Actions pour les Mammifères.

Lors de cette quinzaine, 17 événements sont prévus aux 4 coins de la Bretagne : 7 chantiers ou ateliers de fabrication de nichoirs, 5 opérations de prospection, 5 animations, inaugurations ou soirées festives !

Inscrivez-vous ! C’est pour tous et c’est gratuit !

Voici le détail des événements :

Tous aux abris ! Installation de nichoirs à chauves-souris en forêt d’Avaugour-Bois Meur
St Péver (22)- Date à préciser

Tous aux abris ! Fabrication de nichoirs à chauves-souris
Domaine du Menez-Meur (Hanvec, 29) – 5 septembre 14h

Tous aux abris ! Fabrication et pose de nichoirs à chauves-souris dans les Landes du Cragou avec Bretagne Vivante
Le Cloître Saint-Thégonnec (29) – 7 septembre – 10h

Sur la piste des loutres
Plouay (56) – 8 septembre – 14h

Soirée Cinéma’mmifères
Sizun (29) – 8 septembre – 20h30

Construction de gros nichoirs à chauves-souris lors de la fête du PNR de Brière
Besné (44) – 9 septembre – 11h

Aménagement pour une colonie de Grand murin chez un particulier
(44) – 10 septembre – toute la journée

Inauguration d’un bâtiment aménagé pour les chauves-souris avec le Conseil Départemental du Finistère
(Locronan, 29) – 10 septembre – 14h

A la recherche du Muscardin
(Lamballe, 22) – 12 septembre – toute la journée

Sur les traces du Campagnol amphibie
(Plessala, 22) – 14 septembre – toute la journée

Ciné-conférence sur les chauves-souris pour les agents du département de Loire-Atlantique
(Nantes, 44) – 14 septembre – 14h

Inauguration d’un bâtiment dédié aux chauves-souris
(Plogonnec, 29) – 14 septembre – 17h30

Soirée à la découverte des chauves-souris
(Le Tréhou, 29) – 14 septembre – 20h30

1ère Journée régionale du Muscardin
Plusieurs lieux en Bretagne (29,35,44) – 15 septembre – journée

Chantier catiche artificielle pour la Loutre et réouverture d’une mare
Saint-Jacut-des-pins (56) – 15 septembre – 10h

Construction et pose de nichoirs à chauves-souris à Langazel
Trémaouézan (29) – 15 septembre – 14h

Sur la piste des Loutres
Plouay (56) – 15 septembre – 14h

Suivez ces événements sur notre page facebook !

Plan de rénovation énergétique des bâtiments : une nouvelle menace pour les chauves-souris

Suite à la présentation récente du plan de rénovation énergétique des bâtiments par le Ministère de la transition écologique et solidaire et a une présentation très alarmiste de l’impact de ce plan sur les Chiroptères par le Muséum d’Histoire Naturelle de Bourges lors des dernières rencontres nationales chiroptères (Bourges – mars 2018), le GMB a souhaité informer les acteurs de ce grand chantier pour une meilleure prise en compte des chauves-souris.

La rénovation énergétique des bâtiments passe par la mise en œuvre d’un programme de travaux ambitieux destiné à lutter contre le réchauffement climatique et la précarité énergétique. Ces travaux que nous jugeons nécessaires et urgents peuvent cependant conduire à des destructions de gîtes et d’individus de chauves-souris car la plupart des chiroptères utilisent les habitations humaines pour s’abriter. Ces gîtes peuvent s’établir dans une multitude d’espaces confinés comme des fissures de maçonneries, des coffrages de volets roulants, des joints de dilatation ou derrière des corniches, autant de ponts thermiques destinés à être comblés et supprimés dans le cadre du plan de rénovation énergétique. Ces destructions de gîtes et d’individus d’espèces protégées sont interdites en France, d’autant que les espèces principalement concernées par ces gites (Sérotine, Pipistrelles et Noctules) subissent depuis plusieurs années une chute marquée de leurs effectifs. Ce grand programme pourrait donc avoir des conséquences désastreuses sur des populations déjà bien affaiblies par une multitude d’autres menaces : pesticides, destruction des milieux naturels, éoliennes, pollution lumineuse, dérangements, acte de malveillance, …

Le GMB a donc fait parvenir dans le courant du mois de juillet 2018 un courrier de sensibilisation à plus de 112 acteurs de ces travaux (EPCI, DDTM, CAUE, ANAH, Préfectures, DREAL, Région, Départements) sur le territoire de la Bretagne et de la Loire-Atlantique.

La préservation des Chiroptères et la rénovation des bâtiments sont compatibles dès lors que ces enjeux sont identifiés et intégrés bien en amont des travaux. De nombreuses solutions techniques existent et font l’objet d’un guide publié par le CEREMA.

Espérons que ce courrier puisse avoir un impact positif et que la lutte contre le réchauffement climatique et la précarité énergétique intègre pleinement la Biodiversité.

Le fonds pour les mammifères

Le GMB a mis en place un Fonds pour les Mammifères. L’argent collecté dans le cadre de ce fonds est consacré uniquement à l’acquisition ou à l’aménagement de gîtes pour les espèces, notamment pour les projets où nous ne pouvons pas recevoir d’argent public ou pour les actions urgentes.

Les actions déjà réalisées

Les 4 axes de travail du GMB

Connaitre

La connaissance de l’état des populations des mammifères et leurs mœurs est l’élément indispensable pour pouvoir mettre en place des mesures conservatoires.

Protéger

Pour la conservation des mammifères, le GMB développe en réseau de réserves et apporte son expertise dans les politiques d’aménagement du territoire.

Former

Les actions du GMB s’appuient sur un réseau de bénévoles qui bénéficie de formations gratuites régulières. D’autres opérations sont réalisées à destination des professionnels et étudiants.

Sensibiliser

Pour faire connaître les mammifères sauvages, le GMB crée différents outils de communications et propose régulièrement des événements.