FAQ – J’ai des chauves-souris dans ma maison

Quel est le statut de protection des chauves-souris ?

En France, toutes les chauves-souris sont protégées, suite à la loi de protection de la nature de 1976 : il est strictement interdit de les détruire, de les transporter ou de les commercialiser, ainsi que de détruire ou détériorer leurs habitats.

Pourquoi ai-je des chauves-souris qui viennent sous mon toit l’été ?

Elles se rassemblent dans les combles pour mettre au monde leurs petits, vers le mois de juin. À la tombée de la nuit, les mères partent chasser des insectes, en laissant les petits au gîte. L’ardoise des toits les maintient bien au chaud (les nouveaux-nés sont incapables de réguler seuls leur température). Elles reviennent dans le courant de la nuit pour les allaiter.

Sérotine commune sous un toit | photo : Lucie Defernez

Femelles de Petit rhinolophes et leurs jeunes, plus sombres | photo : Thomas Dubos

Oreillard dans des combles | photo : Nadine Nicolas

Combien de temps vont-elles rester sous mon toit ?

Dans le courant de l’été, les jeunes s’émancipent et apprennent à voler de leurs propres ailes et à se nourrir. A partir de la mi-septembre, la colonie commence à quitter les combles de votre maison pour s’accoupler, puis pour hiverner. Si aucun changement ne s’y produit, elle reviendra s’y installer au printemps suivant.

Est-ce que les chauves-souris peuvent pulluler ?

Non, les femelles n’ont qu’un petit par an, rarement deux. Si une colonie s’agrandit soudainement, peut-être a-t-elle été rejointe par une autre colonie des environs qui aurait été  “mise à la porte” (rénovation d’une maison, etc.).

J’ai seulement quelques chauves-souris sous mon toit, est-ce une petite colonie de mise-bas ?

C’est possible pour certaines espèces (Petit rhinolophe…), mais en général il s’agit plus probablement de quelques mâles, ces derniers ne vivant pas avec les femelles et les jeunes l’été.

Une chauve-souris s’est introduite dans une pièce de ma maison, que faire ?

Il peut s’agir, vers le milieu de l’été, d’un jeune qui s’essaye à ses premiers envols, qui pénètre par erreur dans la maison, et qui ne sait plus en sortir et finit par se poser sur le mur, dans les rideaux etc. Voici comment agir : 
– attendez le soir et laissez-la se reposer à la place qu’elle a choisie
– peu avant la tombée de la nuit, ouvrez toutes les fenêtres, éteignez toutes les lumières
– quittez la pièce
– si la chauve-souris est en bonne santé, elle sortira d’elle-même
Si la chauve-souris a réussi à pénétrer dans les pièces de vie sans qu’une fenêtre ne soit ouverte, c’est peut-être que vous avez une colonie dans les combles et un passage entre les combles et les pièces de vie. Identifiez ce dernier et bouchez-le, mais en ayant vérifié préalablement qu’il existe bien une sortie directe depuis les combles.

Nouveau-né de Pipistrelle commune, encore sans poils | photo : Josselin Boireau

J’ai trouvé une chauve-souris blessée ou un bébé chauve-souris. Que faire ?

J’ai trouvé une chauve-souris blessée ou jeune non autonome, voici comment faire dans différentes situations :

J'ai trouvé une chauve-souris en détresse
Cas particulier : j’ai trouvé une jeune chauve-souris, je sais que la colonie se trouve juste à côté mais je ne peux pas l’atteindre pour replacer le petit ? Voici comment procéder :

Voir la méthode du museum de Bourges

La présence de chauves-souris dans ma maison est-elle mauvais signe ?

Au contraire ! Si les chauves-souris se sont installées chez vous, c’est qu’elles y trouvent des combles chauds et accessibles (un trou de 7 mm suffit aux pipistrelles pour passer) et des terrains de chasse de qualité, comportant des milieux naturels, arborés, un cours d’eau ou des zones humides non loin. Avoir des chauves-souris chez soi est donc le signe d’un environnement de qualité.

Y a-t-il des risques pour ma maison ?

Aucun ! Strictement insectivores, les chauves-souris ne rongent ni le bois ni les fils électriques. Elles ne construisent pas de nid et ne prélèvent pas de matériaux (isolant etc.). Elles se contentent, selon les espèces, de se suspendre ou de se faufiler dans de petits espaces. 

Y a-t-il des risques pour ma santé ?

Aucun ! Les chauves-souris ne sont ni « sales », ni vectrices directes de maladies. Elles ne cherchent pas la compagnie des humains et sont dans votre maison… pour les conditions idéales qu’elles leur offrent !
Les maladies liées aux déjections, telle l’histoplasmose pulmonaire, ne se développent pas en France métropolitaine.

Guano de chauve-souris (photo Josselin Boireau)

Les déjections des chauves-souris vont-elles détériorer ma maison ?

Les crottes des chauves-souris sont composées uniquement de restes d’insectes, elles sont très sèches et s’effritent dans les doigts. C’est par ce critère qu’on les distingue des crottes de souris. Une pipistrelle de 5 grammes ne produit que de très faibles quantités de guano.
L’urine ne pose dans la plupart des cas aucun problème car les températures très élevées dans les combles l’été (période de présence des chauves-souris) suffisent à la faire sécher rapidement. Quelques problèmes peuvent cependant apparaître en présence de colonies populeuses (plusieurs centaines d’individus, ce qui est exceptionnel) ou dans le cas de bâtiments ou parties de bâtiment peu exposées au soleil (ombragés ou plats, ce qui est rare).
Si ces déjections représentent un problème à vos yeux, vous pouvez placer une bâche sur le plancher des combles. Le guano est un excellent engrais naturel, gratuit, pour votre jardin ou vos plantes d’intérieur. Il faut le diluer (10 %) avant usage.

Les chauves-souris ont-elles la rage ?

Une soixantaine de chauves-souris victimes de la rage ont été recensées en France depuis 1989 sur des milliers d’individus contrôlés. Celle-ci est différente de la rage du Renard, disparue de France depuis 1998. Le risque de transmission à d’autres mammifères est très faible. Une simple précaution permet de se prémunir de tout risque : ne manipulez aucune chauve-souris (ni aucun autre animal sauvage) à main nue. De par leur statut de protection, il est d’ailleurs formellement interdit de manipuler les chauve-souris.

« Je vous invite à venir voir ma colonie ! »

Si les membres du GMB rendent parfois visite à des personnes abritant des chauves-souris, notamment (entre autres) quand il y a suspicion d’espèces rares (rhinolophidés, grands murins, murins à oreilles échancrées…) ils ne peuvent malheureusement pas visiter toutes les colonies !
Mais quoi qu’il en soit, votre suivi de colonie de pipistrelles, sérotines ou oreillards nous intéresse grandement ! Tous les ans à la mi-juin, comptez votre colonie

Je n’ai pas trouvé réponse à mes questions !

Contactez-nous

En savoir plus