L’argent collecté dans le cadre du Fonds pour les mammifères est consacré à l’acquisition et à l’aménagement de gîtes et de milieux naturels.

Ce fonds permet aussi de réaliser des avances avant remboursements sur des gros travaux sans mettre en danger les finances de l’association.

Photo : Josselin Boireau

 Les actions déjà réalisées

2006 – L’abri à chauves-souris (Finistère)

Le GMB a construit en bordure du Canal de Nantes à Brest un abri pour le Grand rhinolophe. Ce bâtiment comporte un rez-de-chaussée destiné à l’hivernage et des combles favorables à la mise-bas. Ce sanctuaire, propriété de l’association, est aujourd’hui fréquenté en hiver par environ 500 individus, et accueille depuis 2011 une colonie de mise-bas de 150 femelles.

2006 – Création d’une nursery pour petit rhinolophe (Côtes d’Armor)

A la demande de particuliers rénovant un penty, le GMB a réalisé une nursery dans les combles pour préserver une colonie de mise-bas de 20 petits rhinolophes. Ces travaux ont permis de pérenniser la colonie, les propriétaires prenant à leur charge la création d’une chiroptère et s’engageant à conserver le site. A ce jour, la colonie est toujours présente.

2007 – Acquisition et aménagement d’une réserve à chauves-souris (Finistère)

Dans un ancien relais PTT acquis et aménagé pour les chauves-souris par le GMB, des travaux ont été réalisés grâce aux Fonds pour les mammifères pour améliorer les conditions climatiques du site. Aujourd’hui, plusieurs espèces y hivernent tous les ans.

2008 – Acquisition de milieux favorables aux mammifères semi-aquatiques (Finistère)

Saisissant une opportunité foncière, le GMB a acheté trois parcelles d’une surface totale de 1 ha 45 fréquentées par le Castor et la Loutre d’Europe dans la cuvette du Yeun Elez à Brennilis, une zone d’intérêt prioritaire pour les mammifères semi-aquatique.

2013 – Acquisition d’une ancienne Usine Hydroélectrique (Finistère)

Le GMB a acheté et aménagé une ancienne usine hydroélectrique au bord de l’Elorn. Les gros travaux ont été financés par Natura 2000. Le Fonds pour les Mammifères a permis d’avancer les sommes nécessaires et de payer les petits travaux complémentaires. Hier vide de chauves-souris, le site accueille maintenant environ 10 grands rhinolophes au printemps.

 

2015 – Mise en protection d’anciens blockhaus (Côtes d’Armor)

Le GMB a participé à la mise en place de grilles sur d’anciens blockhaus avec l’aide de Bretagne Vivante et de Lannion Trégor Communauté. Le Fonds pour les Mammifères a permis de payer une partie des aménagements.

2015 – Acquisition d’une grange (Finistère)

Le GMB a acquis une ancienne grange à Plogonnec où se reproduisent 450 grands rhinolophes. Le Fonds pour les Mammifères a permis de faire l’acquisition du site et d’engager les travaux les plus urgents.

2016 – Plantation d’arbres et petits travaux (Finistère)

En 2016, le Fonds pour les Mammifères a permis d’acheter et de planter des arbres, dont un petit verger, sur la réserve à chauves-souris de Plogonnec et de financer de petits travaux d’entretien sur deux autres sites.

2017 – Mise en place d’un périmètre grillagé autour d’un puits et travaux sur deux réserves (Finistère)

En 2017, nous avons pu mettre en sécurité un puits d’ardoisière à Gouézec (périmètre grillagé et portail), réaliser divers travaux sur le bâtiment de Plogonnec (pose huisseries, plantation d’arbres…) et aménager un piège à froid sur une troisième réserve à chauves-souris à Ploudiry. Le premier chantier a été financé par Natura 2000 et le second en partie par le Conseil Régional et des fondations. Dans ces cas, le Fonds pour les Mammifères a permis d’avancer les sommes nécessaires aux travaux.

Commana-1024x768

Ancien relai des PTT transformé en abri à chauves-souris (29) | photo : Josselin Boireau

Yeun_FS-1024x768

Une rivière du Yeun Elez (29)
photo : Franck Simonnet

Ploudiry

Ancienne usine hydroélectrique transformée en abri à chauves-souris (29) | photo : Josselin Boireau

Pour les dons et adhésions en ligne, le Groupe Mammalogique Breton travaille avec Helloasso.com, plateforme 100 % gratuite et sécurisée, dédiée aux associations.

Les 4 axes de travail du GMB

 Connaitre

Etudier et suivre les mammifères pour mieux les préserver.

Protéger

Développer un réseau de réserves et conseiller les décideurs.

 Former

Proposer des formations aux bénévoles, professionnels et étudiants.

 Sensibiliser

Créer des outils de communications et organiser des événements.