Difficultés techniques d’isoler efficacement une colonie de parturition des sources diffuses d’intoxication mortelle (Plomb et P.C.P.) : exemple d’une colonie de Grands rhinolophes dans le Finistère.

Rédigé par | octobre 03, 2004 | | Pas de commentaires

L’observation minutieuse du comportement a permis de diagnostiquer les causes de la mortalité juvénile dans une colonie de Grands rhinolophes. Le transfert de la colonie du gîte de parturition, contaminée par le plomb et le P.C.P., vers un gîte artificiel sain est une opération délicate.