Une Grande noctule de passage sur l’île d’Hoëdic (56)

Rédigé par | décembre 06, 2017 | Actualité | Pas de commentaires

Ce mammifère n’avait pas été observé en Bretagne depuis 1987…

Le 3 octobre 2017, des naturalistes venus observer la migration des oiseaux sur l’île d’Hoëdic (56) en ont profité pour réaliser une soirée d’écoute d’ultrasons de chauves-souris. Leur attention a été attirée par des sons audibles (ce qui est rare) attribuables à une chauves-souris. L’analyse de l’enregistrement réalisé a permis de confirmer l’espèce : Grande noctule (Nyctalus lasiopterus). Cette donnée est la deuxième mention de l’espèce en Bretagne. La précédente observation remonte à un peu plus de 30 ans quand le cadavre d’un mâle avait été récupéré dans une salle de classe au Faouët (56) en juin 1987.

Avec ses 45 cm d’envergure, la Grande noctule est la plus grande chauve-souris d’Europe. Autre particularité, en plus d’insectes, son régime alimentaire est composé de petits passereaux. La présence d’un individu à Hoëdic est d’ailleurs peut-être à mettre en lien avec le flux migratoire d’oiseaux sur le littoral breton.

Ces dernières années, cette espèce rare a été principalement repérée dans le sud de la France. Les populations les plus proches sont situées en région Nouvelle-Aquitaine. Nous ignorons si les animaux contactés en Bretagne sont des migrateurs ou des individus erratiques.

Comme toutes les chauves-souris migratrices, la Grande noctule est particulièrement menacée par la mise en place d’éoliennes (Onshore et Offshore).

A ce jour, 22 espèces de chauves-souris ont été recensées en région Bretagne, dont 5 sur l’île d’Hoëdic. Pour en savoir plus, voir l’Atlas des Mammifères édité en 2015.

Les observateurs : 2017 : Marion Jansana, Loïc Jomat, Lucile Jomat, Emilien Jomat, Ondine Filippi et Michel Barataud, 1987 : Nadine Nicolas et Daniel Carcreff.

A découvrir : petit reportage sur la recherche de la Grande Noctule dans le Puy de Dôme.

Illustration de l’article : Grande noctule (Fabien Sané – ALEPE)