Les chauves-souris oubliées dans le projet d’éoliennes en mer en baie de Saint-Brieuc

Rédigé par | novembre 07, 2016 | Actualité | Pas de commentaires
Illus_Eoliennes_en_mer

A l’occasion de l’enquête publique portant sur la construction d’un parc éolien en mer en baie de Saint-Brieuc, le GMB a déposé un avis défavorable au projet auprès de la commission d’enquête.

Cette position est motivée par l’absence d’une réelle prise en compte des chauves-souris dans ce projet, alors que les risques d’atteintes aux populations sont réels, en particulier pour la Pipistrelle de Nathusius, espèce migratrice menacée et protégée en France. En effet, alors que les inventaires en mer ont été insuffisants, ils ont tout de même conduit à attester de la présence de cette espèce en pleine mer dans la baie, principalement lors d’épisodes migratoires.

Mais le promoteur de ce projet minimise cette présence et le risque de mortalité et de dérangement qui en découlent ou avance un motif de connaissances insuffisantes (soit les lacunes de ses propres investigations !) pour justifier de l’absence de mesures d’évitement, de réduction ou de suivi des impacts, et se dédouaner de son obligation de demande de dérogation à la réglementation sur les espèces protégées. Depuis 2012, le GMB avait plusieurs fois alerté le porteur de projet sur les risques encourus par les chiroptères et répété l’existence de solutions telles que le bridage des machines qui a fait ses preuves par ailleurs (voir le dossier consacré à l’éolien et aux chauves-souris). Mais le développeur est resté sourd à ces signaux et entend exploiter son parc sans aucune contrainte induite par la conservation des chauves-souris.

Espérons désormais que les manquements relevés dans l’avis du GMB, mais aussi dans ceux de l’Autorité environnementale ou du Conseil National de la Protection de la Nature, conduisent la commission d’enquête et les pouvoirs publiques à réorienter ce projet dans une réelle démarche de Développement Durable qui ne laissera pas la conservation de la biodiversité sur le bord du chemin…

Accéder aux documents :