Deux nouveaux sites à chauves-souris protégés par des arrêtés de protection de biotope en Loire-Atlantique

Rédigé par | octobre 27, 2017 | Actualité | Pas de commentaires

L’Arrêté Préfectoral de Protection de Biotope (APPB) est un outil conservatoire qui permet de réglementer les activités sur un site en vue de préserver son intérêt pour la nature. Les sites à chauves-souris protégés par des APPB sont souvent des cavités souterraines ou des bâtiments publics, tels que les églises. La mise en place d’un APPB sur un gîte à chauves-souris vise à « garantir la conservation du biotope nécessaire à la reproduction, au repos et à la survie des chauves-souris ». Concrètement, pour un comble d’église, avant tous travaux sur les combles occupés par les chauves-souris, le GMB doit être informé pour apporter ses conseils sur les risques de dérangement, les périodes à éviter, les accès à conserver… Le GMB réalise également le suivi des colonies et informe les propriétaires de l’évolution des effectifs.

Deux sites viennent de rejoindre le réseau des gîtes à chauves-souris protégés de Loire-Atlantique. Il s’agit des combles des églises de Saint-Molf et de Joué-sur-Erdre, qui toutes deux hébergent de fragiles colonies de grands murins. La Loire-Atlantique a désormais 11 sites à chauves-souris classés en APPB.

En Bretagne, Loire-Atlantique incluse, 132 sites à chauves-souris sont aujourd’hui protégés de différentes manières (APPB, convention, acquisition…) à l’initiative du Groupe Mammalogique Breton et de l’association Bretagne Vivante. A cela, il faut ajouter les 160 Refuges pour les chauves-souris.

Voir la carte des 82 réserves à chauves-souris du GMB

Voir la carte du réseau des Refuges à chauves-souris